New Star Soccer 5

coverSegment du jeu vidéo peu ouvert à la compétition, le monde du football a été étouffé pendant les années 2000 par les deux mastodontes que sont Fifa et Pro Evolution Soccer. Pourtant, bien que l’hégémonie des titres d’Electronic Arts et Konami soit indiscutable, il arrive qu’un JVNI (jeu vidéo non identifié) sorte de nulle-part pour se tailler une tranche dans le gâteau bien gras qu’est le marché de la simulation footballistique. Si la série New Star Soccer n’est pas jeune. Le premier opus est sorti en 2003. C’est l’explosion de la scène indépendante et du jeu sur mobile qui a permis à son créateur, Simon Read, de toucher un large public (Plusieurs millions de joueurs s’adonnent régulièrement à New Star Soccer sur iOS/Android/PC&Mac). Alors, New Star Soccer 5, nouveau phénomène indie over-hypé ou vrai killer app ?

Bling-bling, ou la raison d'être du footballeur moderne

Le bling-bling, ou la raison d’être du footballeur moderne

Chourmo Football Club

                            (un peu de musique pour accompagner votre lecture ? Allez vas-y chourmo !)

De toute évidence Simon Read n’essaye pas d’affronter Fifa et PES sur le terrain du réalisme. Les graphismes sont sommaires, tout comme les animations et la maniabilité et pourtant… et pourtant. Quelque chose d’envoûtant se dégage de ce NSS5. La caméra, fixée au dessus du terrain, offre une vue 2D old school qui ravira sûrement les gamers de plus de trente ans. NSS5 sent bon le Kick Off ou encore le Sensible Soccer. A la différence près qu’ici le joueur ne prend pas le contrôle d’une équipe entière mais d’un seul joueur. Ce joueur, que vous créez en début de partie, commence sa carrière à l’age de 16 et a pour objectif de se faire une place sous les sunspotlights de Barnabeù, de San Siro, du Vélodrome ou d’ailleurs.

Le coach refuse de jouer l'adversaire à la "WM"

Le coach refuse de jouer l’adversaire à la « WM »

Bend it Like Beckham

Peu évident à prendre en mains NSS5 devient plus abordable à mesure que le joueur progresse en technique. Différents attributs permettent de modeler son joueur à l’envie (tacles, tirs, passes, têtes, etc…). A force d’entraînement votre star deviendra de plus en plus performant pour, peut être, prétendre au statut de nouveau Giggs ou Trézéguet. Mais plus que votre avatar sur le terrain c’est votre propre technique s’aiguisera au fil des matchs jusqu’à ce que vous trouviez les automatismes nécessaires pour coller des scores de baby-foot à l’IA. Là encore NSS5 révèle ses racines à tous les vieux de la vieille. Certains types de frappes amorcés  à partir d’endroits spécifiques sur le terrain sont tout simplement inarrêtable.

Ramener le ballon dans le rond central après un but améliore vos relations avec l'équipe

Ramener le ballon dans le rond central après un but améliore vos relations avec l’équipe

Le jeu est disponible pour $3.75 en ce moment sur Steam. Ce n’est vraiment pas énorme pour vous faire votre propre idée sur ce que vaux cette alternative à Fifa/PES. Je l’ai acheté le weekend dernier et avec plus de douze heures déjà au compteur je ne pense vraiment pas m’être fait flouer. Certes je commence à avoir l’impression de tourner en rond, mais pour ce prix, je ne pense pas en tenir rigueur à Simon Read.