March of the Eagles

MotE-boxSorti le mois dernier, March of the Eagles (MotE) est une addition bienvenue au catalogue déjà bien fourni des jeux de stratégies du studio de développement Suédois Paradox Interactive. Ce spin off, initialement développé par Paradox France (AGEOD) sous le nom de Napoleon’s Campaign 2, vient servir d’interstice entre les deux colosses que sont Europa Universalis et Victoria. Pour info, Europa Universalis couvre une vaste période allant du haut moyen-âge jusqu’à l’orée du XIXe siècle—moment où Victoria prend le relais. Courant de 1805 à 1820 MotE vous plonge au coeur des guerres Napoléoniennes. Contrairement à ses illustres cousins ce titre délaisse les mécaniques de jeu du genre “grande stratégie” pour loucher clairement du coté du wargame. Ici peu ou prou de façonnage d’empires, seule la conquête importe.

L'Europe en 1805

L’Europe en 1805

Afin de faire connaissance avec ce nouveau venu dans la cours des simulations historiques j’ai opté pour une introduction en douceur avec un acteur mineur de la période. Nombreux sont ceux à avoir fait leurs armes à Victoria ou Hearts of Iron en choisissant une “petite” nation pour se donner le temps d’assimiler le gameplay. En bon Nissart que je suis le Piémont s’est imposé comme un choix naturel. Le temps de désactiver la pause et de faire un tour du propriétaire ainsi que des opportunités diplomatiques à ma disposition que j’étais déjà encanaillé dans une coalition contre la France. Quelques semaines passées qu’un petit Corse irascible débarquait sur les côtes sardes pour m’expliquer la vie. 48 heures plus tard Cagliari tombait aux mains des Français. J’étais vaincu.

Mes Grognards aux portes de Stettin

Mes Grognards aux portes de Stettin

Okay… S’il faut jouer gros bras, on va jouer les gros bras. Et niveau circonférence de biceps quoi de mieux qu’un conquérant Stambouliote ? Je vais leur montrer à ces damnés grognards ! Ni une ni deux, me voilà à la tête de l’Empire Ottoman. Le premier objectif est simple, récupérer ce qui nous revient de droit, l’Egypte et ensuite le Maghreb. Le temps de masser mes troupes à la frontière Egyptienne que Metternich lançait une offensive dans les Balkans. En quelques mois les troupes autrichiennes entraient dans Istanbul… Et merde ! Une expression typiquement Napoléonienne à en croire le trailer du jeu.

Mais d’abord, pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ? Pour faire court, la première chose qui m’a frappé en jouant à MotE en solo c’est le manque d’intérêt à jouer une petite nation. Je suis sûr que d’ici quelques semaines les power gamers du forum officiel auront tôt fait de conquérir l’Europe avec la Perse, la Tunisie ou le Piémont, mais pour le joueur lambda que je suis c’est une autre paire de manches. Ensuite, parmi les grandes puissances disponibles certaines sont plus à même d’accomplir de grandes choses. A cet effet, sur l’écran de sélection un menu vous indique le niveau de difficulté du jeu suivant le pays choisit. Pour tirer la quintessence de son armée le joueur de MotE se doit de mettre les mains dans le cambouis et de sélectionner minutieusement les généraux à attribuer en fonction du terrain ou tout simplement des tâches qui leurs sont allouées (établir un siège, attaquer une armée ennemie…). Cette nécessité cependant s’amenuise en fonction de la nation jouée. Le poids de la mère Russie et de l’immense Empire d’Autriche s’est révélé trop imposant pour mes frêles épaules de newbie Ottoman. Par conséquent, pour ma troisième campagne, j’ai opté pour la plus grande puissance de l’époque la Grande-Bretagne la France, oui monsieur LA FRANCE !

C'est le moteur Clausewitz qui propulse MotE

C’est le moteur Clausewitz qui propulse MotE

Et là, l’expérience fut toute autre. Aux commandes de mes régiments de grognards j’ai maltraité à peu près tout le monde en Europe. Prussiens, Bataves, Autrichiens, Siciliens… tout le monde je vous dis. Partant du principe que “ce qui est bon pour les Français est bon pour tout le monde,” mes hordes de hussards ont déferlé sur l’Europe.  Seule la perfide Albion a résisté longtemps à mes assauts répétés ; les aigles marchent mais ne nagent pas ! Fort de mon succès j’ai pu me consacrer à l’accomplissement de mes objectifs. Chaque nation possède une série de provinces à contrôler pour espérer devenir la puissance hégémonique terrestre et maritime et ainsi gagner la partie. Dans le cas de la France il s’agit, en plus des provinces que l’ont possède déjà, d’avoir la main mise sur Barcelone, Venise, Trieste, Lübeck, Frankfort, Varsovie, Dublin etc… etc… En début de partie la liste d’objectifs peut paraitre intimidante, mais une fois l’équilibre des puissances si cher à la Grande-Bretagne brisé plus personne, à part vous-même, ne peut vous arrêter. J’avoue m’être dégonflé à l’idée d’envahir Moscou de peur de m’embourber dans une Bérézina du micro-management.

Congrès de Vienne ? Connais pas...

Congrès de Vienne ? Connais pas…

Le gameplay, bien que profond se révèle relativement accessible. Comme je le suggérais un peu plus tôt c’est le choix de votre nation qui décidera le niveau d’implication requis pour la gestion de vos armées. La France, L’Autriche et peut être la Russie ont suffisamment de ressources disponibles pour lancer de larges armées conquérir tout ce qui se dresse devant elles. Les puissances plus modestes en revanche devront être gérées avec plus de finesse et de stratégie en utilisant les capacités spéciales de leurs généraux ainsi que les bonus offerts par le terrain. Aussi, grâce au système de ralliement, déjà présent dans Europa Universalis III, Victoria II et Crusader Kings II, l’assemblage d’armées reste plutôt simple. On est loin des chaînes de commandes habituellement présentes dans les jeux AGEOD.

Tableau de score final... hehe

Tableau de score final… hehe

Pour conclure, je dois avouer avoir été plutôt séduit par ce March of the Eagles. A cause de son orientation résolument wargame je pensais ne lui accorder qu’une poignée d’heures avant de passer à autre chose. Au contraire, cette partie avec la France m’a captivé de bout en bout. Me décidant parfois tard dans la nuit à remettre au lendemain mes ambitions de conquêtes il m’est même arriver de peiner à trouver le sommeil, mon esprit trop occupé à échafauder des plans machiavéliques pour bouter l’Angleterre hors de Méditerranée ou repousser l’avancée Prussienne en Rhénanie. Pour une quinzaine d’euros, March of the Eagles se révèle être un très bon titre et à plus forte raison si le joueur possède un semblant d’intérêt pour cette période de l’histoire.

  • glaucome

    je suis tombe sur ce jeu sur youtube et j ai cherche des tests sur ce jeu et je suis tombe sur le forum, http://forum.paradoxplaza.com/forum/showthread.php?673197-March-of-the-Eagles-Un-petit-test&p=15166209, premier de faut , le langage de l article , trop langage de comptoir , de rue ou du commum, ca fait pas pro, lorsque tu ecris l article il faut penser a ecrire pour tout le monde, a un gamin de 8 ans et a des personnes qui debutent, ils ne comprennent pas forcement ce que tu dis, pour le test en lui meme, c est plutot interressant vue la duree passee a jouer et l introduction au jeu en francais m a bien faire rire, c est du francglais, la plupart du temps j ai meme pas compris ce qu elle disait, a part des gros mots, il y a aussi un gros point negatif sur ce jeu, c est l interface de jeu, les icones c est les memes que dans europa-universalis 2 et la serie des europa je pense aussi, ils auraient pu faire d autres style d icones ou d interfaces pour ce jeu, car je trouve tres moches , et les couleurs sur les cartes aussi, la date de fin du jeu le rend tres frustrant et pas la possibilite de cree une autre alliance a part rejoindre les deux existantes, genre un conglomerat de petits pays se regroupent et forment une alliance contre les deux autres pourrait offrir un challenge quasiment impossible a realiser mais pourrait augmenter la duree de vie, tu peux dire le son , le design du jeu et des troupes etc et commenter ce ces points, moi j ai bien les jeux ou on doit pas passer des heures sur l economie car on joue plus a un jeu de strategie/guerre qui sert a rien , c est positif cette simplification economique , mais par contre la diplomation imposee et non revocable c est vraiment nul car tout alliance n est jamais eternel

  • http://www.cheksa.com Cheksa

    Merci glaucome d’avoir pris le temps de commenter cet article. J’espère que le langage utilisé ne t’a pas trop irrité le nerf optique :)

    Le choix de la date de fin peut paraître frustrant mais reste somme toute logique. Les guerres napoléoniennes sont une période très spécifique à cheval entre la fin de l’époque moderne et le début de l’époque contemporaine avec notamment le départ de la révolution industrielle. Le moteur du jeu, spécifiquement taillé pour représenter les batailles des guerres napoléoniennes, n’aurait aucun sens en 1850/60 par exemple.

    Sinon c’est vrai que le système de coalition est difficile à gérer. Le joueur est limité à l’organisation d’une coalition seulement contre l’un des deux pays hégémonique (terrestre ou maritime). Dans ma partie avec la France ce fut encore plus délicat puisque très rapidement l’Angleterre a perdu son statut de leader maritime et que je n’ai donc plus pu avoir recours au système de coalition. Cependant tu sembles dire que les alliances forgées sont indefaisables, mais mon expérience fut très différente. La Bavière notamment avec qui j’avais une bonne relation s’est retrouvé dans une coalition contre moi à mi-parcours pendant ma partie.

    Encore une fois, merci pour ton message et bon jeu !

  • LES-VISITEURS

    l article a été améliorée a ce que je vois , c est plus accessible et plus claire mais il reste quelques fautes d orthographes qui font sourire « pour loucher clairement du coté du wargame » je pense que tu veux dire « toucher » , enfin j aimerais savoir s il faut une grosse configuration pour jouer a ce jeu car j ai téléchargé la démo mais pas moyen de lancer le jeu, le jeu ce lance , j ai l affichage de progression des maps mais je tombe sur un écran noir et j ai juste du son qui « sotte de temps en temps », pourtant c est pas un jeu en 3d réaliste comme warcraft . je ne vois l interface du jeu qu a partir d un écran extérieur car j ai un pc portable sous windows 7 mais le probleme c est que le jeu reste injouable car l interface du jeu disparait tout les 30 secondes .

  • http://www.cheksa.com Cheksa

    Loucher dans le cas présent est un synonyme de « lorgner, regarder, jeter un oeil ». C’est une expression assez commune. Sinon, pour répondre ta question, non le jeu n’est pas très gourmand. Par contre il arrive que des ordinateurs portables soient suffisants pour surfer sur le net, mais manquent de punch pour jouer à des jeux, mêmes des jeux accessibles. Tu arrives à lancer Warcraft III sur ta machine ?

  • LES-VISITEURS

    oui warcraft 3 mais c est la version boite avant qu il ne passe exclusivement online , la version online est trop lourd 20go en telechargement et 25go en install , c est trop lourd et trop long a telecharger donc pas tester la version online, c est vrai que les jeu dit online sans telechargement sont plutot pratique car c est leur serveur qui gere le plus gros des effets graphiques, je connais la cause de mon problème mais le moteur Auschwitz du jeu est plutôt gourmand et a besoin de grosse carte graphique alors que les combats ne sont meme pas en 3d sur march of eagle ce qui est comme meme tres stupide car ca diminu le nombre de joueur potentiel, config 2go ram , process 1.6ghz, 120 go ssd , windows 7

  • http://www.cheksa.com Cheksa

    Voici les minimums requis pour jouer à MotE :
    Windows XP/Vista/7, Intel® Pentium® IV 2.4 GHz or AMD 3500+, 2 GB RAM, 2 GB free hard drive space, NVIDIA® GeForce 8800 or ATI Radeon® X1900 video card, 512Mb graphics memory required, resolution at least 1024*768,

    Je pense malheureusement que ta config est un peu juste. Notamment ton CPU.
    Ah, et le moteur du jeu s’appelle Clausewitz (du nom du stratège Prussien Carl von Clausewitz). L’appeler Auschwitz aurait été d’assez mauvais goût :)

  • LES-VISITEURS

    ba non c est fait exprès , Auschwitz convient mieux pour décrire l absurdité du moteur de chez paradox , c est une hécatombe pour les joueurs qui ont des configs moyens et de toute façon pour un jeu qui est vendu online et qui est censé être en multi c est vraiment débile et de toute façon le jeu en lui même est très mal accueilli par les joueurs , très peu de vente et certains joueurs demande des remboursements après une journée. quand a moi je préfère comme même des vrais jeux tour par tour meme si il y a des execptions comme la serie des total war qui semble un bon compromis.

  • LES-VISITEURS

    Ca fait un bon moment que je ne suis pas revenu, et maintenant que je relis cette article, je la trouve tres sympathique et me donne envie de jouer.

    bref , je sais pourquoi le jeu ne fonctionne pas chez moi sur mon pc portable, c’est à cause de la carte grahique , une gma 500 de chez intel , carte graphique qui decode le mp4 en natif qui est plus puissant que ma ati Radeon RV100 DDR pour le decodage de la video mais qui est nul pour les jeux , je m explique :
    – ati Radeon RV100 DDR (nomme aussi sous Radeon 7000) : n arrive pas a decoder la video hd ou moyen hd mais est reconnu sous directx pour l’activation materiel pour les jeux. donc le jeux se lance avce beaucoup d’effort et de probleme de lenteur mais se lance normalement mais peut pas jouer longtemps.
    -gma 500(nom de code Poulsbo) acheter par intel sous licence d’Imagination Technologies pour chipset UL11L, US15L et US15W
    de tres basses consommation en tdp : decode les videos en mp4 jusqu’a 1080 en natif mais dans directx l acceleration materiel pour les jeux n’est pas autorise ou pas possible !!!
    portable vaio p : dual core 1.6ghz 2go ram 120go ssd mais gma500!!
    portable tres rapide au demmarage/arret pas de lenteur pour lire les video ou pour la bureautique mais pour les jeux utilisant l’opengl c’est impossible.

  • http://www.cheksa.com Cheksa

    Les jeux Paradox Interactive sont malheureusement assez gourmands en ressources. Si tu es limité en terme de puissance de machine tu peux peut-être te tourner vers les productions alternatives qui utilisent d’anciens moteurs de chez Paradox.

    Tu as quelques jeux qui utilisent le moteur de Hearts of Iron II par exemple : Arsenal of Democracy, Darkest Hour. Sinon il y a For the Glory qui repose sur le moteur de Europa Universalis II.

    Si c’est vraiment les campagnes Napoléoniennes qui te branchent il te reste les jeux d’AGEOD qui seront surement moins gourmands : http://www.ageod.co.uk/store/487/

    Bonne chance :)

  • LES-VISITEURS

    Contrairement aux jeux de composants Intel® GMA 945 et Intel® GMA 3150, le jeu de composants Intel® GMA 500 ne dispose d’aucune prise en charge matérielle pour la gestion des vertex. Le jeu de composants Intel® GMA 500 est également compatible DirectX 9.0c, de sorte que les éléments à prendre en compte pour obtenir les meilleures performances sont quasiment identiques.
    les seules avantages du gma500 c’est le decodage des flux videos en natif et surtout sont tdp tres bas, donc ne chauffe pas pas de ventilateur et couplé a un ssd ne donne aucun bruit.

  • LES-VISITEURS

    « Si c’est vraiment les campagnes Napoléoniennes qui te branchent il te reste les jeux d’AGEOD qui seront surement moins gourmands »
    -deja teste les jeux ageod c’est le meme probleme, a part les jeux fait en flash ou en javascript , les autres qui demandent l acceleration materiel devient impossible a jouer.

    je sort du carton mon vieux nvidia 6800 gt et ma veille ati Radeon RV100 DDR our faire les tests sur les jeux qui ne tournent pas avec mon gma500 mais les bruits deviennent horribles a la longue .